Affaires et économie

Des multinationales achètent des entreprises italiennes

Plus de travail, de profit et de productivité: si la production italienne émigre, elle commence à gagner. Les marques qui ont déménagé à l'étranger ne perdent pas leur identité nationale. Selon l'étude, les entreprises italiennes acquises par des multinationales commencent à se développer beaucoup plus activement.

Au cours des dix dernières années, près de 500 entreprises italiennes sont passées aux mains de propriétaires étrangers, alors qu'elles ont créé des emplois, amélioré la productivité et augmenté les bénéfices.

Et tout cela sans perdre l’identité nationale. Un exemple: Valentino appartient aujourd'hui à l'émir du Qatar, mais tout le monde continue de croire que cette marque est exclusivement italienne. Les stéréotypes universels sont brisés par une étude menée par l’association de recherche italienne Prometeia.

Il est largement admis que, dès lors que la marque établie en Italie, Made in Italy, «change de citoyenneté», elle perd immédiatement de la valeur (et des emplois) pour l’économie italienne.

Bien sûr, il y a du vrai là-dedans, mais en même temps le contraire est vrai. Selon l'étude Prometeia intitulée «L'impact des acquisitions étrangères sur les activités des entreprises italiennes», de la fin des années 90 à nos jours, les sociétés acquises par des sociétés étrangères ont atteint des taux assez élevés: leur revenu augmente en moyenne de 2,8% par an; taux d'emploi - de 2%; productivité - de 1,4%.

"En faisant partie de groupes transnationaux", indique le rapport, "ces entreprises ne se contentent pas d'augmenter leurs ventes en pénétrant de nouveaux marchés, ni d'améliorer leur productivité en introduisant des systèmes de gestion de la main-d'œuvre plus avancés. Il est bien plus important que le transfert sous contrôle étranger n'entraîne "augmentation du chômage. Au contraire, en règle générale, les nouvelles recettes monétaires et l'expansion de la production nécessitent une augmentation du nombre de travailleurs."

Il convient d'ajouter que les grandes entreprises multinationales dépensent souvent des sommes énormes dans diverses recherches scientifiques et innovations (un domaine dans lequel l'Italie investit beaucoup moins depuis de nombreuses années que l'Allemagne ou la France). Leur part dans l’ensemble du pays est d’environ 24%, alors qu’environ 7% de l’ensemble des ressources de la main-d’œuvre italienne travaillent pour eux. Encore une chose: les sociétés transnationales ont réussi à atteindre 16,4% du volume total de production du pays et 13,4% de la valeur ajoutée.

Par conséquent, le transfert de propriété ne conduit pas nécessairement à une dégradation du système de production. Au contraire, au niveau mondial, la capacité d’une entreprise à attirer des investissements étrangers est une condition nécessaire de sa compétitivité.

Il suffit de rappeler qu'en 1990, au début de cette transformation économique mondiale, les investissements directs étrangers (IDE) représentaient environ 1/10 du PIB mondial, ils en ont aujourd'hui atteint près du tiers.

D'autre part, plus de la moitié des exportations chinoises sont constituées de produits fabriqués par des sociétés transnationales en Chine. Toute personne qui décide d'attirer des investissements étrangers sur son territoire a plus de chances de gagner dans une guerre des marchés.

Loading...

Articles Populaires

Catégorie Affaires et économie, Article Suivant

Des photos de Mozzarella qui vous inspirent pour cuisiner
Inspiration

Des photos de Mozzarella qui vous inspirent pour cuisiner

La mozzarella est un favori de nombreux gourmets fromage italien, qui est préparé à partir de lait de buffle (Mozzarella di bufala campana) ou de lait de vache. Diana Taliun / Shutterstock.com Ce fromage incroyablement savoureux est utilisé à la fois pour préparer, par exemple, la salade Caprese, et pour servir de collation à part.
Lire La Suite
Palerme pour moi est la tomate, la pauvreté et le chaos
Inspiration

Palerme pour moi est la tomate, la pauvreté et le chaos

Palerme est la cinquième ville la plus peuplée d'Italie, la capitale de la Sicile, louée dans les recueils de versets. La ville est ambiguë, incompréhensible la première fois, parfois dangereuse et imprévisible. Comment est-il? En arrivant à Palerme, nous avons activé le mode Explorateur et nous sommes allés là où nos yeux se regardaient. Cette approche n’a pas vraiment inspiré ma femme, Yana, qui avait une vision différente de Palerme, mais Vladimir Novikov et moi avons cliqué sur un tas d’images atmosphériques.
Lire La Suite
Tomber amoureux de Venise: 30 photos incroyables de la ville sur l'eau
Inspiration

Tomber amoureux de Venise: 30 photos incroyables de la ville sur l'eau

Venise peut être appelée en toute sécurité la deuxième ville la plus populaire d'Italie après Rome. canadastock / Shutterstock.com Milan et Florence sont sans aucun doute intéressantes et authentiques, mais la beauté des quartiers vénitiens sur l'eau, le romantisme des promenades en gondole, les nombreux ponts et l'incroyable place San Marco avec des inondations en soirée, le quartier pittoresque de Burano, ces caractéristiques placent Venise dans les meilleures villes d’Italie en termes de fréquentation.
Lire La Suite
Cinque Terre - photos de la fabuleuse Italie
Inspiration

Cinque Terre - photos de la fabuleuse Italie

Cinque Terre (Cinque Terre) de l'italien se traduit par "cinq terres". Ce nom poétique marque sur la carte le territoire d'un parc national de la région de la Ligurie au nord-ouest du pays, visité chaque année par des millions de touristes du monde entier. muratart / Shutterstock.com Les cinq villages de pêcheurs de Riomaggiore, Manarola, Corniglia, Vernazza et Monterosso al Mare sont classés au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Lire La Suite