Rome

Obélisques de Rome

Rome devint célèbre en tant que capitale de l'Ancien Monde, berceau de la culture, des sciences et des affaires militaires. Cependant, même dans une ville aussi extraordinaire, il y avait une place pour les curiosités importées. Les obélisques de Rome sont un hommage à une civilisation encore plus ancienne, l’égyptienne. De puissants blocs de pierre pointus montèrent dans le ciel de la capitale italienne, ornant les places de la ville éternelle.

D'où viennent les obélisques?

Le terme "obélisque" (dr. Greek βελίσκος) est apparu dans l'Egypte ancienne et désignait le "petit trochanter".

En regardant un monument en pierre avec une section carrée et une couronne en pointe, vous conviendrez inévitablement que la communauté de pierre ressemble à une broche géante. Les Égyptiens ont sculpté des obélisques dans tout un bloc de granit et les ont recouverts d'inscriptions louant le dieu du Soleil - Ra (dr. Greek Ρα) et d'autres célestes.

La hauteur des obélisques atteignait 30 à 35 mètres et pesait 150 à 240 tonnes. Les Égyptiens ont érigé ces monuments par paires, comme une porte d'entrée vers le sanctuaire du dieu Râ. Dans l’Égypte ancienne, les obélisques revêtaient une grande importance religieuse et étaient considérés comme sacrés. Les Romains ont trouvé un usage utilitaire d'anciens artefacts, ils ont utilisé de hauts piliers de pierre pointus comme: un gnomon (pointeur) pour un cadran solaire, des panneaux sur les routes principales et des monuments commémoratifs pour la noblesse.

Un fait intéressant: le nombre d'obélisques à Rome est égal à la "maudite douzaine", c'est-à-dire - 13.

L'empereur Auguste (latin César Dīvī Fīlius Augustus) fut le premier à s'intéresser aux anciens monuments égyptiens. En 10 av. il transporta le premier des obélisques égyptiens d'Héliopolis (dr. Greek λίουπόλις) à Rome. Au Moyen Âge, les architectes italiens ont de nouveau mis à la mode d'anciens obélisques. Ainsi, la magnifique architecture du Moyen Âge a été complétée par des monuments égyptiens et romains.

Obélisques antiques

Afin de regarder les anciens obélisques de Rome, il suffit de dresser un itinéraire spécial partant du centre de la capitale.

Sur la Piazza del Popolo

Cet obélisque était le tout premier monument arrivé d'Egypte à Rome. Apporté par l'empereur Auguste d'Héliopolis, un pilier en pierre de plusieurs tonnes a ensuite été installé sur les étendues du Circus Maximus (lat. Circus Maximus), en guise d'indicateur de temps sur un cadran solaire. Lors de l'effondrement de l'empire romain, l'obélisque a été enterré sous terre. À la fin du XVIe siècle, le pape Sixte V (lat Sixtus V) ordonna l’installation d’un obélisque récemment découvert au centre de la Piazza del Popolo. En 1823, le monument a également été décoré de statues de lions émettant de la bouche des fontaines, de style égyptien.

La hauteur actuelle de l'obélisque est de 24 m, avec ses paramètres initiaux de 36 m.

  • Adresse: Piazza del Popolo
  • En métro: ligne A (station de métro "Flaminio")
  • En bus №301,628

Sur la colline de Pincho, Villa Borghese

L'ancien obélisque d'une hauteur d'environ 17 m était inconnu du grand public jusqu'au 16ème siècle, jusqu'à sa découverte par les archéologues à proximité de Porta Maggiore. Le pilier sacré a changé plusieurs endroits (le Palais Barberini, Vatican) et s'est retrouvé dans les jardins Borghese sur la colline de Pincio.

  • Adresse: Via Gabriele d'Annunzio
  • En métro: ligne A (station de métro "Flaminio")
  • En bus №61,89,160,490,495,590

Sur la place de la Trinita dei Monti

Au-dessus des marches espagnoles, au centre de la place Trinita dei Monti, se trouve l'obélisque, qui est une petite copie de ce que l'empereur Auguste a apporté. Ce monument était autrefois destiné à orner les jardins de Sallustiani (Horti Sallustiani) dans la Rome antique. L'obélisque doit sa découverte à la noble famille italienne Ludovisi, qui l'a présentée à Rome comme un cadeau. L'obélisque a passé quelque temps sur la place près de la basilique du Latran (Arcibasilica Papale de San Giovanni à Laterano), mais il a été installé à la fin du XVIIIe siècle sur la place près de l'église de la Trinita dei Monti.

  • Adresse: Piazza della Trinita dei Monti
  • En métro: ligne A (station de métro "Spagna")

Sur la piazza navona

L'obélisque de 30 mètres a été apporté à Rome par l'empereur Domitien (lat.Titus Flavius ​​Caesar Domitianus) au 1er siècle de notre ère. Il était une copie du pilier sacré installé dans le temple du dieu Sérapis (grec ραπις). Au 3ème siècle après JC le monument a été placé dans le Circus Maximus, selon la volonté de l'empereur Maxence (latin Marcus Aurelius Valerius Maxentius).

Dans la première moitié du XVIIe siècle, un comte anglais a acheté, divisé en 4 parties, un obélisque et a voulu l'emporter en Grande-Bretagne, empêché par le pape Urbain VIII (Urbain VIII). En 1651, Gian Lorenzo Bernini a intégré l'ancien obélisque au groupe de sculptures de la Fontana dei Quattro Fiumi, situé au centre de la Piazza Navona.

  • Adresse: Piazza Navona
  • En bus №30,40,46,62,63,64,70,81,87,116,492,571,628,630,780,916

Sur la Plaza del Rotonda

Le monument, qui domine la Piazza de Rotonda, devant l'entrée du Panthéon (Panthéon latin), est l'un des obélisques jumeaux qui jadis marquait l'entrée du temple Ra à Héliopolis. La hauteur du monument est de 6,34 m sans piédestal, ce qui le rend beaucoup plus court que son homologue installé à la Villa Celimontana. Dans les temps anciens, l'obélisque était installé à l'entrée du sanctuaire d'Isis et a été perdu avec le temps. Au 14ème siècle, un pilier en pierre a été trouvé lors de la construction de l'église de San Macuto (Chiesa di San Macuto).

Ce n'est qu'en 1711 que l'obélisque a pris sa place actuelle devant le Panthéon sur l'ordre du pape Clément XI (latin Clemens XI). L'obélisque est orné d'une fontaine réalisée par Filippo Barigioni.

  • Adresse: Piazza della rotonda
  • En bus №30,51,62,63,70,81,83,85,87,160,492,628

Sur la place de Minerve

Un pâté de maisons du Panthéon est la Piazza della Minerva (Piazza della Minerva) et l'église du même nom (Santa Maria sopra Minerva). Près de l'entrée de l'église, un des obélisques jumeaux, originaire du sais égyptien (autre grec Σάϊς), est installé. Un petit obélisque, incomplet de 6 m de haut, a l'air solennel et raffiné. Apporté au 1er siècle ap. Domitien pour décorer le temple d'Isis, ce monument a été utilisé à nouveau par Bernini au 17ème siècle pour décorer la place romaine.

Un piédestal en forme de veau éléphant donne une touche spéciale à l'obélisque. Ainsi, le sculpteur le plus talentueux symbolisait la plus haute sagesse de Dieu.

  • Adresse: Piazza della minerva
  • En bus N ° 70.81.87.492.628, N6, N7

Sur la piazza montecitorio

On pense que cet obélisque aurait également été introduit dans la capitale par l'empereur Auguste d'Héliopolis au Ier siècle ap. J.-C. L’obélisque a une hauteur de 22 m, ce qui lui a permis d’être utilisé comme gnomon pour un cadran solaire sur le Champ de Mars (lat. Campus Martius).

L'obélisque a été redécouvert au 16ème siècle, mais il n'était pas pressé de le retirer de la terre. Les archéologues ont sorti et restauré uniquement le piédestal du monument, l'attribuant initialement à l'empereur Mark Anthony. Déjà à la fin du XVIIIe siècle, le pape Pie VI (latin Pie VI) décida d'utiliser un obélisque de marbre rouge pour décorer la Piazza di Montecitorio.

  • Adresse: Piazza di monte citorio
  • En bus N ° 51.62.63.83.85.160.492, N4, N5, N12, N25

Place Saint-Pierre

La flèche de pierre, haute de 25,5 mètres, était à l’origine destinée au Forum Lilium (Forum latin Iulium) d’Alexandrie égyptienne (dr λεξάνδρεια), au préfet romain Cornellius Gallus (lat. Cornelius Gallus). Ce monument, créé au Ier siècle avant notre ère. et était remarquable en ce qu'il ne gardait pas les hiéroglyphes sur lui-même. Dans les années 40 apr. J.-C. Caligula (lat.Gaius Julius Caesar Augustus Germanicus) a déplacé le pilier à Rome, afin de le décorer avec le cirque de Néron (Circo di Nerone).

À la fin du XVIe siècle, le pape Sixte-Quint ordonna le transport de l'obélisque sur la place Saint-Pierre, au Vatican. Pour le transport d'un bloc de pierre de grande taille, une technique développée par l'architecte Domenico Fontana a été utilisée.

Il est à noter que cet obélisque est le seul à n'avoir été ni renversé ni vaincu lors de l'oubli de l'empire romain. Autre fait intéressant: le bal, monté au sommet du monument, a longtemps été considéré comme le réceptacle des cendres de Jules César (lat. Gaius Julius Caesar). Lorsque Fontana a démonté les bijoux et les a remis au musée, il s'est avéré que seules de la poussière séculaire y étaient entreposées.

Cet obélisque se trouve en face de la basilique Saint-Pierre (Basilica di San Pietro) - la basilique patriarcale.

  • Adresse: Piazza San Pietro, Vaticano
  • En métro: ligne A (station "Ottaviano - San Pietro")
  • En bus № 23,32,34,40,46,49,62,64,81,98,271,492,571,870,881,907,916,982,990
  • Tram №19

Sur la Piazza San Giovanni in Laterano

Le plus haut obélisque de Rome s'élève à 38,12 mètres du sol. Et son poids est de 230 tonnes, ce qui en fait un champion au pouvoir parmi les monuments similaires à travers le monde.

Le premier lieu «d'enregistrement» de cette merveille était le temple du dieu égyptien Amon-Ra (dr. Grec μμων Hámmōn) à Karnak. Au 4ème siècle après JC Le souverain Constantin II (latin Flavius ​​Julius Constantius Augustus) apporta plusieurs obélisques, dont le plus grand pilier, à Rome. En 357 après JC le monument géant est devenu une partie de la décoration du Circus Maximus.

Plusieurs siècles plus tard, après la chute de la grande Rome, l'obélisque fut à nouveau découvert, scindé en trois parties. En 1587, il fut réassemblé en perdant 4 mètres par rapport à sa hauteur initiale. La nouvelle résidence de cet artefact grandiose était la place du palais du Latran (Palazzo del Laterano) - la résidence des pontifes du Vatican et la basilique papale de San Giovanni in Laterano (Basilique de San Giovanni à Laterano), à la place de la statue équestre dorée de Marc Aurèle (Marcus Aurelius). Marcus Aurelius Antoninus Augustus), s’installa au Capitole (Campidoglio) de Rome.

  • Adresse: Piazza di San Giovanni in Laterano
  • En métro: ligne A (station "San Giovanni")
  • En bus № 81,85,117,650,665,673,714,792
  • Tram №19

Sur la colline de l'Esquiline

Esquilino, l'une des sept collines de Rome, est ornée d'un obélisque pris dans la tombe d'Alexandre le Grand à Alexandrie. Plus tard, le monument et son double ont été installés à l'entrée du mausolée de l'empereur Auguste sur le champ de Mars.

Les piliers ont été retirés du sol au début du XVIe siècle et l’un d’eux a été installé à la basilique papale de Santa Maria Maggiore (Basilique Sainte-Marie-Majeure) sur la place Equilino (Piazza dell’Esquilino), et le second au palais Quirinal ( Palazzo del Quirinal). Tous les travaux ont été effectués sous la surveillance vigilante de l'architecte bien-aimé du pape Sixte V, Domenico Fontana.

  • Adresse: Piazza dell 'esquilino
  • En bus №16,70,71,75,117,360,649,714
  • Tram N ° 5 et 14

Sur la place Quirinale

L'obélisque de la place Quirinale (Piazza del Quirinale) est une réplique exacte de l'obélisque érigé sur la colline d'Esquiain. Surface lisse des obélisques de pierre, sans hiéroglyphes. Hauteur - presque 15 m Découvert au début du XVIe siècle, le pilier ne fut impliqué qu’en 1786. Sur ordre du pape Pie VI, l'obélisque a été érigé sur les statues de marbre de Dioscuros (dr. Greek Διόσκοροι) sur la place près du palais du Quirinal - la résidence officielle du président de l'Italie.

  • Adresse: Piazza del Quirinale
  • En bus №64,70,117,170

Au terme de Dioclétien

Dans l'original, l'obélisque qui orne maintenant les Thermes de Dioclétien (Terme di Diocleziano) avait un frère jumeau, avec lequel il fut placé à Héliopolis, dans le temple du pharaon Ramsès II. À l'aube de notre époque, les Romains ont transporté le monument à Rome jusqu'au temple d'Isis. En 1883, Rodolfo Lanciani découvrit à nouveau un pilier dans la terre, lors de fouilles près de l'église Santa Maria sopra Minerva.

Pendant longtemps, une "bougie" en pierre a fait face à l'entrée de la gare de Termini (Stazione Termini). Le pilier en pierre est devenu une partie d'un mémorial dédié à l'armée italienne tombée en 1887 lors de la bataille de Dogali en Éthiopie. En 1924, le mémorial, couronné d'une étoile, a été déplacé de la place de la gare de Cinquecento (Piazza dei Cinquecento) vers les jardins des thermes de Dioclétien.

  • Adresse: Viale Luigi Einaudi
  • En métro: ligne A (station "Repubblica - Taetro Opera")
  • En bus №40,60,64,70,82,85,170,590,910

À la Villa Chelimontana

Les jardins luxuriants de la colline de Celio sont ornés d'un obélisque importé d'Héliopolis au IIe siècle de notre ère. On sait que la hauteur originale du monument était d'environ 12 m, tandis que l'actuel n'est que de 2,68 m. Les Romains l'utilisèrent pour décorer le sanctuaire d'Isis près de l'église Santa Maria sopra Minerva.

La prochaine fois que l'obélisque a été retrouvé et utilisé au 14ème siècle pour décorer la basilique Santa Maria à Aracoeli sur la colline du Capitole. Dans la seconde moitié du XVIe siècle, Michelangelo di Lodovico Buonarroti Simoni participa à la réorganisation des jardins de la Villa Celimontana, à l’époque appelée Villa Mattei. Un ancien obélisque a été utilisé comme l'un des éléments du décor de jardin. Perdu à nouveau, le pilier a été découvert au 19ème siècle, en état de ruine. C'est alors que sa hauteur a été réduite de 4 fois, ce qui fait de l'obélisque le plus petit de la collection de monuments romains similaires.

  • Adresse: Via della Navicella
  • En métro: ligne B (station "Colosseo")
  • En bus № 81,673
  • Horaires d'ouverture de la villa: à partir de 7h00 jusqu'au coucher du soleil
  • Site web: www.okamoto-shoji.jp
  • Site web de la villa: www.sovraintendenzaroma.it

Obélisques modernes

Outre les monuments historiques, 5 obélisques modernes sont situés sur le territoire de la Ville éternelle.

  • Obélisque à la Villa Médicis - Une copie, réalisée au 19ème siècle, d'un ancien artefact trouvé dans les jardins du domaine et transporté à Florence (Firenze).
  • Deux obélisquesen granit bavier installé à la Villa Torlonia à la fin du 19ème siècle.
  • En 1932 obélisque Marbre de Carrare a été installé dans le forum italien (Foro Italico) en l'honneur du Duce Mussolini (Benito Amilcare et Andrea Mussolini).
  • En 1959, un marbre blanc de 45 mètres est apparu dans le quartier de l'exposition Rome EUR (Esposizione Universale di Roma) obélisque dédié à l'inventeur Guglielmo Marconi.

Loading...

Articles Populaires

Catégorie Rome, Article Suivant

Des photos de Mozzarella qui vous inspirent pour cuisiner
Inspiration

Des photos de Mozzarella qui vous inspirent pour cuisiner

La mozzarella est un favori de nombreux gourmets fromage italien, qui est préparé à partir de lait de buffle (Mozzarella di bufala campana) ou de lait de vache. Diana Taliun / Shutterstock.com Ce fromage incroyablement savoureux est utilisé à la fois pour préparer, par exemple, la salade Caprese, et pour servir de collation à part.
Lire La Suite
Palerme pour moi est la tomate, la pauvreté et le chaos
Inspiration

Palerme pour moi est la tomate, la pauvreté et le chaos

Palerme est la cinquième ville la plus peuplée d'Italie, la capitale de la Sicile, louée dans les recueils de versets. La ville est ambiguë, incompréhensible la première fois, parfois dangereuse et imprévisible. Comment est-il? En arrivant à Palerme, nous avons activé le mode Explorateur et nous sommes allés là où nos yeux se regardaient. Cette approche n’a pas vraiment inspiré ma femme, Yana, qui avait une vision différente de Palerme, mais Vladimir Novikov et moi avons cliqué sur un tas d’images atmosphériques.
Lire La Suite
Tomber amoureux de Venise: 30 photos incroyables de la ville sur l'eau
Inspiration

Tomber amoureux de Venise: 30 photos incroyables de la ville sur l'eau

Venise peut être appelée en toute sécurité la deuxième ville la plus populaire d'Italie après Rome. canadastock / Shutterstock.com Milan et Florence sont sans aucun doute intéressantes et authentiques, mais la beauté des quartiers vénitiens sur l'eau, le romantisme des promenades en gondole, les nombreux ponts et l'incroyable place San Marco avec des inondations en soirée, le quartier pittoresque de Burano, ces caractéristiques placent Venise dans les meilleures villes d’Italie en termes de fréquentation.
Lire La Suite
Cinque Terre - photos de la fabuleuse Italie
Inspiration

Cinque Terre - photos de la fabuleuse Italie

Cinque Terre (Cinque Terre) de l'italien se traduit par "cinq terres". Ce nom poétique marque sur la carte le territoire d'un parc national de la région de la Ligurie au nord-ouest du pays, visité chaque année par des millions de touristes du monde entier. muratart / Shutterstock.com Les cinq villages de pêcheurs de Riomaggiore, Manarola, Corniglia, Vernazza et Monterosso al Mare sont classés au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Lire La Suite